Giacomo Brunelli et la rue

Tu es du genre à douter de la beauté d’une bouche de métro ? Laisse-moi te présenter les clichés de Giacomo Brunelli, histoire que tu comprennes que la rue et les cadavres ont de la profondeur.

Sur les pas de Brunelli…

Noir et blanc, surtout noir et intemporel, voire atemporel. C’est toute une série aussi sombre que poétique que propose Brunelli. Italien, exilé à Londres, il revisite les films des anciennes générations et t’aide à prendre conscience des contours du réel.

En espérant que tu feras désormais un effort pour voir au-delà du rien que tu croises dans la rue !