Sans vouloir enfoncer le Cloup !

Dimanche. 11h. Heure de ta fessée ? Oui. Non. Dimanche. Jour du seigneur ? Encore moins ! Jour du chômeur, jour du prolétaire, jour de l’anarchiste, jour du canari, jour résolument Michel Cloup !

Que dire en dehors de : « Je t’aime Michel ! »

Impossible de choisir parmi les morceaux de Michel Cloup, chacun fait sens, troublant d’actualité malgré le différé. En même temps, Cloup a commencé avec Diabologum et Michniak, s’est aventuré avec Expérience,  groupe pas mal engagé aussi dans le genre ! Autant dire que côté rock alternatif et résonances contemporaines, il a fait ses preuves en collaborant avec des (mes) prophètes. Mais je crois que ça sert à rien que je te fasse la bio du Michel, que c’est pas ici ce qui nous importe mais bien ses textes et le son qui va avec. Pêle-mêle, ça a sans doute du sens que je te propose les morceaux suivants, ceux qui te feront comprendre qu’accrocher est inévitable.

La classe ouvrière
Nous qui …
Gagnants
Séparer

Amnésiques heureux
Les vrais héros

Dis-toi jamais que j’élude surtout une bonne partie de l’œuvre de Cloup, celle de son versant intimiste, celle où il est le seul à savoir dire le trauma, qu’il soit amour ou fêlure de la vie. Un peu comme ici… Et que c’est loin d’être son dernier opus qui date, lui, de novembre 2020. Je te laisse te sortir les doigts du cul, pour pianoter sur ton clavier, le découvrir et le commander. Parce que clairement, t’as pas le droit de ne pas pas acheter les albums de Michou ou alors, merci de fermer ta gueule ! Ce que tu fais entre nous déjà très bien au quotidien.

Hein ?! Quoi ?